Les meilleurs espoirs reprennent la forme Les meilleurs espoirs reprennent la forme

par Paul Krotz – LCH

Sélectionner des joueurs talentueux ne sera pas un problème lorsque les 30 équipes de la LNH se regrouperont à Pittsburgh le 22-23 juin pour le Repêchage annuel de la LNH. Le défi est maintenant de savoir à quel rang ces espoirs pourraient être réclamés.

La saison 2011-2012 a vu un grand nombre d’espoirs de la LCH subir de graves blessures, réduisant énormément leur temps de jeu et complquant apr le fait même leur évaluation par les dépisteurs des organisations de la LNH.

« Ce n’est pas possible d’évaluer leur développement ou leur production », affirmait Dan Marr, directeur de la Centrale de dépistage de la LNH au site NHL.com. « Il n’est pas juste de les comparer aux joueurs qui sont toujours dans l’alignement et vice versa ».

Alors que l’espoir le mieux classé, Nail Yakupov du Sting de Sarnia, et le deuxième au classement, Ryan Murray des Silvertips d’Everett ont tous les deux raté plus de 20 matchs cette saison, leur absence n’était rien comparé à celle d’Alex Galchenyuk du Sting, de Morgan Rielly des Warriors de Moose Jaw et de Slater Koekkoek des Petes de Peterborough, qui sont tous classés dans le Top 25 par la Centrale de dépistage de la LNH, mais qui ont joué un total combiné de 46 matchs en saison régulière, leur donnant très peu d’occasion de faire leurs preuves.

« Nous avons eu des blessures sérieuses cette année », indique Chris Edwards de la Centrale de dépistage de la LNH. « Quand vous gardez ça en tête, vous n’êtes pas certain de savoir s’ils sont complètement rétablis ou non alors lorsque vous pouvez inviter un joueur dans un événement comme le camp de dépistage et avoir l’avis impartial d’un médecin, ça allège vos soucis ».

Galchenyuk et Rielly se sont tous les deux remis de leurs blessures pour revenir au jeu pendant les séries éliminatoires de la LCH. Ces deux joueurs, en plus de Koekkoek ont profité du camp de dépistage pour démontrer différents aspects de leur jeu.

« Je crois que les équipes savent quel type de joueur je suis et à quoi s’attendre lorsque qu’elles me sélectionnent », a dit Galchenyuk, classé au quatrième rang par la Centrale de dépistage de la LNH. « Cette expérience de camp de dépistage leur permet de voir quel genre de personne vous êtes et l’attitude que vous démontrez hors de la glace ».

Alors que les joueurs retrouvant leur forme ont peut-être dû passer la plus grande partie des entrevues pendant le camp, tous les yeux étaient sur eux lorsqu’ils ont passé les tests physiques.

« Les dépisteurs m’ont vu depuis plusieurs années maintenant, mais c’était important de prouver que j’étais en forme », a dit Koekkoek, un défenseur classé 23e par la Centrale de dépistage. « Je suis venu ici avec quelque chose à prouver et je crois l’avoir fait ».

Koekkoek a donné un aperçu de ses habiletés aux dépisteurs la saison dernière lorsque lui et Rielly ont été invités par le Canada au Tournoi international Ivan Hlinka U18 et qu’ils ont ramené la médaille d’or à la maison.

« Je suis venu ici et j’ai tenté de me faire valoir et je suis heureux de la façon que ça c’est passé », a déclaré Rielly, classé cinquième par la Centrale de dépistage et qui a admis être anxieux en pensant au Repêchage. « C’est très énervant, c’était une expérience assez difficile jusqu’ici, mais j’ai tout de même hâte à la suite ».

Alors que les équipes finalisent leurs listes et débattent sur la façon juste d’évaluer un joueur qui a aussi peu joué aussi que certaines des étoiles de la LCH cette saison, l’histoire récente démontre que des joueurs talentueux n’ayant pas joué toute une saison peuvent tout de même être sélectionnés tôt dans le Repêchage.

En 2010, Brett Connolly de Prince George a joué seulement 16 matchs de saison régulière après sa saison où il a été sacré recrue par excellence dans la LCH. Cela n’a pas enpêché le Lightning de Tampa Bay de le réclamer au sixième rang.

« C’est quelque chose de malheureux (blessures) qui arrive », a ajouté Edwards. « Mais les bons joueurs sont de bons joueurs, les chances sont qu’ils devraient se remettre en forme et bien jouer ».           

Horaire
jeudi le 4 septembre
SEA at SPO 6:00 EST
KTN at TC 10:05 EST

Recevez des nouvelles du LCH

Votre source d'information pour toutes les nouvelles sur le LCH